« Mythe P.C. : le problème auquel le monde doit faire face aujourd’hui est celui du fondamentalisme religieux | Main | Kingdom of Heaven lave plus blanc que blanc… »

Considérations de Bertrand Russell* sur l’Islam

[encadré p.173]
Image Hosted by ImageShack.us

« Le bolchevisme combine les caractéristiques de la révolution française avec celles de la montée en puissance de l'Islam. Marx a enseigné que le communisme était fatalement prédestiné à apparaître ; ceci produit un état d'esprit qui n’est pas très différent de celui des premiers successeurs de Mahomet. D’entre les religions, le bolchevisme doit être comparé avec le Mahométisme plutôt qu'avec le Christianisme ou le Bouddhisme. Le Christianisme et le Bouddhisme sont avant tout des religions personnelles, avec des doctrines mystiques et un amour contemplatif. Le Mahométisme et le bolchevisme sont concrets, sociaux, dénués de spiritualité et intéressés à étendre leur domination sur ce monde. »

* NdT : B. Russel était mathématicien, philosophe et pacifiste britannique ; il reçut le prix Nobel de littérature en 1950 pour l'ensemble de son œuvre, en particulier pour son engagement d’humaniste et de libre penseur.

Comments

Arthur Schopenhauer, philosophe allemand très anti -hégélien se montrait encore plus lapidaire vis-à-vis d'une religion qu'il méprisait plus que tout autre:"l'exécrable islam"(in "Le Monde comme Volonté et comme Représentation" "Die Welt als Wille und Vorstellung")
Je crois même qu'avant le Mahomet de Voltaire, Blaise Pascal, Hobbes et Hume montrèrent eux-aussi le peu d'estime qu'il avaient pour cette religion.
Pas besoin d'attendre Houellebecq, les philosophes sérieux ne pouvaient que témoigner un mépris légitime pour un système religieux qui déteste les philosophes autant que les poètes.

Post a comment

(If you haven't left a comment here before, you may need to be approved by the site owner before your comment will appear. Until then, it won't appear on the entry. Thanks for waiting.)