« Considérations de John Wesley* sur l’Islam: | Main | Khomeiny à Dearborn et Dallas »

Des rêves de califat en Grande-Bretagne et aux États-Unis

[Chapitre 15, 4° titre, p.189]
Image Hosted by ImageShack.us

De telles idées circulent déjà depuis longtemps en Occident. En 1999, Abu Hamza al-Masri, alors imam de la mosquée de Finsbury Park à Londres, prit la parole lors d’une conférence consacrée à déplorer le 75e anniversaire de la destruction du califat. « L’Islam a besoin de l'épée », affirma-t-il aux 400 Musulmans présents, criant « Allahou Akbar » [Allah est le plus grand]. « Celui qui a l'épée, il aura la Terre ». [11]

Abu Hamza était proche d’Omar Bakri et de l’organisation musulmane britannique maintenant démantelée Al-Muhajiroun. Bakri proclamait son désir de voir « le drapeau noir de l’Islam » – c'est-à-dire l'étendard de bataille du jihad – « flotter au-dessus de Downing Street ». Comme Bakri et Al-Muhajiroun en Grande-Bretagne, Shaker Assem et le Parti de la Libération Islamique (Hizb ut-Tahrir) œuvrent en Allemagne au rétablissement du califat et à l’instauration de la charia. Comme le déclare Assem, « les gens qui disent qu'il y a antagonisme entre la charia et la démocratie occidentale ont raison ». [12]

Et en Amérique ? Recueillons donc l’avis du principal lobby musulman d’Amérique, le Conseil des relations américano-islamiques (Council on American-Islamic Relations, CAIR). Son président Omar Ahmad tint ce discours à une assistance musulmane en 1998 : « l'Islam n'est pas en Amérique pour y devenir l'égal des autres confessions, mais pour y devenir la foi dominante. Le Coran (...) doit devenir la plus haute autorité en Amérique, et l'Islam la seule religion tolérée sur terre. » [13] Ahmad a depuis lors prétendu avoir été mal cité, ce que réfute la journaliste qui l’a entendu.[14] Le porte-parole du CAIR, Ibrahim Hooper, fut presque aussi direct qu'Ahmad, indiquant au Minneapolis Star Tribune : « Je ne voudrais pas donner l'impression que je ne souhaite pas que le gouvernement des États-Unis devienne islamique un jour ou l'autre. Mais je ne ferai rien de violent pour encourager cela. J’agirai par l'éducation. » [15]

Par l’éducation, pas par la violence, dites-vous, M. Hooper? Merci, nous voilà soulagés.


[11] Daniel Simpson, "British Moslem radicals urge Islamic fightback", Reuters, 6 mars 1999
[12] Steve Zwick, "The Thinker", in "The Many Faces of Islam," Time Europe, 16 décembre 2002. http://www.time.com/time/europe/magazine/article/0,13005,901021216-397459,00.html
[13] Lisa Gardiner, "American Muslim leader urges faithful to spread Islam's message," San Ramon Valley Herald, July 4, 1998 http://www.danielpipes.org/394.pdf
[14] Art Moore, "Should Muslim Quran be USA's top authority?" World-NetDaily.com, 1er mai 2003. http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=32341
[15] John Perazzo, "Hamas and Hizzoner," FrontPageMagazine.com, 5 mars 2003. http://www.frontpagemag.com/Articles/ReadArticle.asp?ID=6473

Post a comment

(If you haven't left a comment here before, you may need to be approved by the site owner before your comment will appear. Until then, it won't appear on the entry. Thanks for waiting.)